Moi, Français vivant à l’étranger, que puis-je attendre de mon député ?

– Moi, Français vivant à l’étranger, que puis-je attendre de mon député ?

  • Une représentation directe dans le débat politique français : Avec leur propre député élus au suffrage universel direct, les français de l’étranger disposent désormais d’une représentation formelle à l’Assemblée. Le député établit un pont entre les français établis à l’étranger et Paris afin que l’opinion et les préoccupations de chaque concitoyen pèsent dans le débat public.
  • La prise en compte des spécificités des français de l’étranger et de nos revendications : Le député reste l’interlocuteur privilégié de ses concitoyens, des services de l’Etat, des milieux socioprofessionnels et associations de sa circonscription. Il se fait l’écho de leurs préoccupations auprès de l’Assemblée et dispose d’une grande légitimité pour critiquer et influencer la loi afin que les intérêts et positions de tous les français trouvent leur place au sein du débat démocratique. La proximité qui unit l’électeur à son député permettra sans aucun doute d’apporter des idées nouvelles issues de l’expérience des français expatriés et de les porter devant l’Assemblée Nationale.
  • La participation aux décisions relatives au budget de la nation : l’Assemblée nationale vote, chaque année, le budget de l’Etat après de nombreuses discussions qui ont lieu à l’automne. Ce budget a un impact direct sur la vie des français de l’étranger dans la mesure où il définit, entre autres, le budget alloué aux actions extérieures de l’Etat : financement du réseau diplomatique français, promotion de la francophonie et coopération culturelle, offre de services consulaires aux français expatriés, instructions et demandes des visas, accès des élèves français au réseau AEFE, etc.
  • Donner une majorité au Président de la République : le 6 mai dernier les français ont voté pour un homme mais avant tout pour un programme. Le Président de la République a maintenant 5 ans pour mettre en œuvre les mesures promises aux français. En donnant une majorité absolue au Président de la République à l’Assemblée nationale, les français confirmeront leur choix et créeront les conditions favorables à la mise en œuvre du projet pour lequel ils ont voté. Au contraire, une cohabitation pourrait se traduire par un certains nombres de blocages dans la mise en œuvre de la politique de François Hollande (notamment intérieure) et serait, dans le contexte actuel, synonyme d’instabilité politique.
  • Une plus grande efficacité parlementaire sur les sujets qui me concernent : un sujet relatif aux préoccupations des français de l’étranger sera traité avec d’autant plus d’enthousiasme, d’efficacité et de rapidité si, en complément des sénateurs, des députés s’en saisissent. Nous pouvons également nous attendre à un renforcement du dialogue entre sénateurs et députés sur certains sujets. 
  • Animation du débat politique : la légitimité accordée au député par l’élection au suffrage universel direct, fait généralement de lui le principal acteur de l’animation du débat démocratique au niveau local.