Articles au sujet de « avril 2012 »

0

« Grace à vous ce soir le changement est désormais en marche » Discours de François Hollande à Tulle le 22 Avril..

 

 

 

 

 

 

 

Mesdames, Messieurs, mes chers concitoyens, les Françaises et les Français se sont massivement mobilisés dans cette élection présidentielle avec une participation rare, 80 %. Plusieurs faits majeurs sortent de ce scrutin, et ils sont incontournables.

Le premier, c’est que je suis ce soir en tête du premier tour. Je veux remercier chaleureusement les électrices et les électeurs qui, par leur suffrage, m’ont placé dans cette position qui m’honore et m’oblige, la plus forte pour l’emporter. C’est un acte de confiance dans le projet que j’ai présenté devant les Français pour redresser notre pays dans la justice, pour maîtriser la finance, pour retrouver la croissance et l’emploi, pour réduire la dette, pour protéger notre industrie, pour promouvoir les valeurs de la République, pour préparer l’avenir et notamment la transition énergétique. Lire la suite…

0

François Hollande présente ses propositions pour les Français de l’étranger

A l’approche du 1er tour de l’élection présidentielle, lepetitjournal.com a sollicité l’ensemble des candidats afin de connaître leurs propositions sur certaines thématiques importantes des Français de l’étranger. Suite de notre série d’entretiens avec les propositions de François Hollande, candidat du Parti Socialiste. (Photo AFP)

Avec près de 2,5 millions de citoyens dont plus de 1,1 million inscrits sur les Listes Electorales Consulaires, les Français de l’étranger représentent un poids non négligeable dans cette élection. Ce scrutin présidentiel ainsi que les premières législatives des Français de l’étranger permettront à l’ensemble des communautés françaises expatriées de se saisir des problématiques qui les touchent directement.

FISCALITE – Etes-vous favorable à l’instauration d’une nouvelle imposition des Français établis hors de France ? Si oui, sous quelles conditions ?

La droite laissera en 2012 les finances de notre pays dans un état tel qu’un effort sera nécessaire. Les Français y sont prêts, mais ils veulent de la justice : chacun doit contribuer à hauteur de ses moyens. Dans le cadre de la grande réforme fiscale que je propose, ce seront d’abord les plus aisés qui seront mis à contribution. Cela concerne également les Français de l’étranger, qui font partie de la communauté nationale : ce sont, pour leur grande majorité, des travailleurs ou des étudiants qui ont choisi de vivre à l’étranger et qui, le cas échéant, y acquittent leurs impôts. Je ne souhaite pas faire peser une charge supplémentaire sur leurs épaules. En revanche, il est juste que ceux qui ont quitté le territoire pour échapper à la solidarité nationale soient sollicités. Si les Français me font confiance, nous renégocierons les conventions signées avec les pays concentrant le plus d’exils fiscaux : Belgique, Luxembourg, Suisse.

Lire la suite…

 

Source Le Petit Journal du 11 Avril 2012  (Cliquez ici)

Lire aussi: François Hollande détaille le calendrier de sa première année de mandat

0

Claudine Lepage: « Oui à un enseignement ouvert à la diversité du monde, non à une fausse gratuité injuste et couteuse »

Dans le cadre de cette année électorale, lepetitjournal.com a souhaité laisser la parole aux sénateurs des Français établis hors de France. Par le biais de tribunes libres, vos sénateurs auront ainsi la possibilité d’apporter leur expertise au débat.

Suite de notre série de tribunes libres aux Sénateurs des Français établis hors de France. Claudine Lepage (PS) aborde la question de l’enseignement. (Photo Sénat)

Oui à un enseignement ouvert à la diversité du monde, non à une  » fausse gratuité  » coûteuse et injuste

La population française établie à l’étranger est particulièrement jeune. Plus de 25% de ces Français ont moins de 18 ans. Cette jeunesse, ouverte sur le monde et souvent riche d’une double culture, constitue un formidable atout pour la France. Il est du devoir du gouvernement d’investir dans son avenir et cela passe en particulier par l’enseignement.

Pourtant, le réseau d’enseignement français (présent dans plus de 130 pays et qui accueille près de 400 000 élèves – dont plus de 100 000 Français –) a été fragilisé au cours des dernières années. Depuis 2002, l’État se désengage du financement du fonctionnement du réseau au détriment des participations financières des familles.

Lire la suite…

Claudine Lepage, sénatrice PS des Français établis hors de France – lundi 26 mars 2012

Source : Le Petit Journal