« Indignez­vous ! » – Stéphane Hessel

Indignez-vous , Stéphane HesselCeux qui marchent contre le vent

Stéphane Hessel « 93 ans. La fin n’est plus bien loin. Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle à mon engagement politique : le programme élaboré il y a soixante six ans par le Conseil National de la Résistance ! » Quelle chance de pouvoir nous nourrir de l’expérience de ce grand résistant, réchappé des camps de Buchenwald et de Dora, corédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l’homme de 1948, élevé à la dignité d’Ambassadeur de France et de Commandeur de la Légion d’honneur !

Pour Stéphane Hessel, le « motif de base de la Résistance, s’était indignation. » Certes, les raisons de s’indigner dans le monde complexe d’aujourd’hui peuvent paraître moins nettes que du temps du nazisme. Mais « cherchez et vous trouverez » : l’écart grandissant entré très riches et très pauvres, l’état de la planète, le traitement fait aux sans?papiers, aux mmigrés, aux Rom, la course au ‘’toujours plus’’, à la compétition, la dictature des marchés financiers et jusqu’aux acquis bradés de la Résistance ?retraite, Sécurité sociale… Pour être efficace, il faut, comme hier, agir en réseau : ATTAC, Amnesty International, la Fédération internationale des Droits l’homme… en sont la démonstration.

Alors, on peut croire Stéphane Hessel et lui emboîter le pas, lorsqu’il appelle à une « insurrection pacifique ».

Sylvie Crossman

« Les gouvernements, par définition, n’ont pas de conscience. »
Albert Camus, Témoins N° 5, printemps 1954