Claudine Lepage. Sénatrice représentant les Français hors de France rejoint l’équipe de campagne de François Hollande

Début novembre, François Hollande, candidat du Parti Socialiste à l’élection présidentielle, a présenté les membres de son équipe de campagne pour 2012. Parmi eux, on retrouve Claudine Lepage, sénatrice des Français de l’étranger

Lepetitjournal.com : Madame la sénatrice, vous venez d’intégrer l’équipe de campagne de François Hollande pour vous occuper des thématiques Français de l’étranger. En quoi consistera votre rôle ?

Claudine Lepage : J’ai un rôle de coordination, d’animation, et donc de relais avec les communautés françaises à l’étranger dans le cadre de la campagne.

Quel devrait être le calendrier pour l’établissement du programme ?

Le programme pour les Français de l’étranger repose sur un projet, rédigé par la fédération des Français de l’étranger du parti socialiste, qui doit être adopté par les militants dans les prochains jours.

(photo : courtoisie Claudine Lepage)

Le programme comportera-t-il un volet spécifique à destination des Français de l’étranger ? A quels éléments peut-on s’attendre?

Ce projet porte sur l’évolution du réseau consulaire, sur l’enseignement pour les Français à l’étranger dans sa diversité, sur les investissements français, les entreprises et la mobilité en général, sur la fiscalité, sur la sécurité, la protection sociale, et une juste représentation politique à l’étranger.

Au sein de cette équipe de campagne, nous remarquons la présence du député Jérôme Cahuzac, Président PS de la commission des Finances de l’Assemblée, qui sera en charge des questions de fiscalité. Ce dernier a proposé à plusieurs reprises d’instaurer une imposition supplémentaire aux Français de l’étranger. Quel est votre avis sur la question ?

Les Français de l’étranger dans leur immense majorité ne sont pas des exilés fiscaux, contrairement à une idée reçue. Ils paient des impôts dans les pays où ils résident en vertu de conventions fiscales, et sont d’ailleurs parfois plus lourdement imposés qu’ils ne le seraient en France. Certains d’entre eux paient des impôts en France, en fonction de leur statut. Le centre d’impôts des non-résidents perçoit environ 500 millions d’euros par an de recettes fiscales. Des entretiens avec  Jérôme Cahuzac auront bien évidemment lieu sur le sujet.

Propos recueillis par Thibaut Devémy (www.lepetitjournal.com) –  jeudi 24 novembre 2011

Source le Petit Journal Edition de Bangkok. 25/11/2011

Claudine Lepage. « un rôle de relais auprès des communautés françaises à l’étranger. »