Remise de la synthèse du Grand Débat National à l’étranger

Lors de la 30 ème session de l’Assemblée des Français de l’Etranger du 11 au 15 mars j’ai eu le plaisir de remettre, avec les membres du bureau de l’AFE, à Jean Baptiste Lemoyne , Secrétaire d’Etat, auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères,  en charge des Français de l’Etranger une synthèse de nombreux  »Grands Débats » qui se sont tenus à l’étranger et à cette occasion de prononcer quelques mots.

Monsieur le Ministre,

Le Grand Débat National a largement dépassé les frontières montrant ainsi aux esprits chagrins que, contrairement à ce qu’ils veulent bien affirmer, les Français de l’étranger ne se désintéressent pas de notre pays, de sa vie politique…

Partout dans le monde, à l’initiative des conseillers consulaires et conseillers-consulaires AFE se sont tenus des dizaines de ‘’Grand Débat National’’. C’est grands débats ont été le plus souvent organisés de façon non-partisane avec les associations représentatives de nos compatriotes à l’étranger. Non seulement dans les capitales mais également dans les grandes métropoles.

Partout nos compatriotes nous ont fait part de leur satisfaction de pouvoir débattre et faire partager par leurs suggestions leurs attentes, leurs visions de la France.

Partout ils nous ont aussi dit leur plaisir d’avoir eu cette occasion de rencontres, d’échanges… A tel point d’ailleurs que dans certains pays il a fallu gentiment les pousser dehors l’heure limite d’utilisation des locaux étant déjà largement dépassée. En bon français ils sont souvent allés continuer le débat au café ou au restaurant, comment ce fut la cas à Ha Noi où nous nous sommes retrouvés à la crêperie Paname -tout un symbole ! –  avec notre collègue Anne Boulo.

Dans quelques instants je vais vous remettre la synthèse de bon nombre de ces grands débats.

Si l’on devait établir un classement des quatre thèmes les plus abordés  lors du Grand Débat National à l’étranger il serai celui-ci : La transition écologique, suivi de la démocratie/citoyenneté, puis les questions liées à la fiscalité aux dépenses publiques et l’organisation de l’état et des services publics.

Concernant les préoccupations des Français établis en de France nousretrouvons sans surprise les thèmes  de l’éducation, de la santé, de la retrait,e des démarches administratives et bancaires ainsi que les inquiétudes sur le « parcours du combattant» lors du retour en France.