Articles au sujet de « octobre 2012 »

0

L’Insee a publié ce mardi une étude sur les salaires des Français en 2010.

L’Insee a publié ce mardi une étude sur les salaires des Français en 2010.

Combien gagnent les cadres, les femmes, les ouvriers, quel est le salaire médian ou quelle est la part des heures supplémentaires…

Le salaire net moyen a progressé de 0,5% en 2010. REUTERS/Robin van Lonkhuijsen Le salaire net moyen en France s’établit à 2082 euros Le salaire moyen en France dans le privé ou en entreprise publique s’est établi en 2010 à 2082 euros net par mois, selon une étude de l’Insee rendue publique ce mardi ( pour 2764 euros brut). Il a progressé de 2% en euros courants, c’est-à-dire avant correction par la hausse des prix, et de 0,5% en tenant compte de l’inflation. Mais tout le monde n’a pas bénéficié de cette amélioration.

50% des salariés gagnent moins de 1675 euros…

Lire la suite…

Source: L’expansion.  Louis Amar – publié le 26/06/2012 à 15:01

0

Discours de M.Jean-Marc Ayrault à la Communauté Française de Singapour

Singapour, jeudi 18 octobre 2012

Mesdames et Messieurs les parlementaires,
Monsieur l’ambassadeur de France,
Monsieur l’ambassadeur de Singapour en France,
Mesdames les déléguées des représentants des Français de l’étranger, que je suis heureux de saluer particulièrement,
Mesdames, Messieurs les conseillers du commerce extérieur,
Monsieur le président de la chambre de commerce française à Singapour,
Mesdames, Messieurs,
Chers compatriotes.

Je sais que tous les Français qui sont à Singapour ne sont pas là aujourd’hui, mais ce n’est pas la faute de Monsieur l’ambassadeur que je remercie de son accueil, parce que vous êtes très nombreux. On aurait pu inviter tout le monde. Vous auriez pu inviter tout le monde, mais il aurait fallu beaucoup de place et puis aujourd’hui j’ai vu qu’il pleuvait, ça arrive de temps en temps. Donc nous sommes ensemble ici, vous êtes les représentants de tous les Français qui vivent ici, qui ont choisi de vivre et de travailler ici, avec vos familles souvent. Donc je voudrais vous dire le plaisir qui est le mien de vous rencontrer après ces quelques mots et de pouvoir échanger avec vous. Vous êtes les représentants d’une communauté française particulièrement dynamique, l’une des plus importantes en Asie. Le choix de Singapour pour ma première visite officielle en tant que Premier ministre hors d’Europe, n’est pas dû au hasard. Singapour, ce n’est pas à vous que je vais l’apprendre, est un pont entre l’Europe et l’Asie. Je l’ai expliqué à ceux qui me le demandaient : « pourquoi allez-vous à Singapour ? ». Parce qu’on ne le sait pas toujours en France, Singapour est un modèle de dynamisme, un modèle d’ouverture aussi. Et ce qui est très important, ce sont les liens que nous entretenons avec Singapour et qui illustrent le type de relations que nous voulons développer avec l’ensemble du continent asiatique.

Lire la suite…

0

Hélène Conway : « les Français de l’étranger peuvent contribuer au redressement du pays »

La ministre des français de l’étranger fait son premier voyage en Chine, l’occasion de parler avec franchise des dossiers chauds pour les expatriés : prise en charge scolaire et fiscalité.

Premier voyage d’un ministre du Gouvernement Ayrault à Hong Kong pour y célébrer les 150 ans de la présence française, réunion des consuls généraux à Pékin et inauguration du nouveau lycée français de Tokyo. Un programme non stop pour Hélène Conway Mouret au cours duquel la Ministre déléguée auprès des Français de l’étranger a réservé un entretien à ALC en dévoilant notamment les dernières modalités de la suppression de la « Pec » et certains points de la réforme du système des bourses scolaires, l’un des grands chantiers de son ministère.

Quel est l’objet de cette visite en Asie ?

À Hong Kong l’objectif était de témoigner aux autorités hongkongaises de l’importance que représentent, pour la France, nos relations bilatérales. En Chine mon déplacement coïncide avec la rencontre consulaire organisée annuellement par l’Ambassadeur à Pékin. Je terminerai mon voyage mardi par Tokyo, pour inaugurer le nouveau lycée Français. Ce voyage est très intéressant puisque dans ces trois villes , je vois l’ensemble des domaines que mon ministère soutient : le domaine consulaire et le scolaire avec pour ces deux domaines deux grandes réformes que j’ai lancées, le politique et l’économique à Hong Kong où nous avons de nombreuses entreprises françaises installées et de jeunes français qui viennent y travailler.

Dans le domaine scolaire justement, beaucoup de français expatriés ont été choqués de la suppression de la « PEC » dès la rentrée 2012. Pourquoi une telle « précipitation » ?

Tout d’abord il n’y a pas eu de précipitation, cela avait été annoncé dans le programme du candidat François Hollande. Il n’y a donc pas eu de surprise. c’est l’application d’une promesse électorale qui avait trait à l’éducation pour les Français de l’Étranger. Le Président de la République a fait de la jeunesse une priorité et l’éducation est au cœur de toutes les réformes qui sont prévues. La « PEC » est une mesure qui aurait coûté à l’Etat pour l’année qui vient 23,5 millions d’euros et cette somme n’avait pas été inscrite au budget. Un budget est voté pour trois ans, la mise en place de la PEC n’avait pas été budgétée à la hauteur des besoins. Il manquait l’an dernier 10 millions d’euros qui avaient été ajoutés et nous savions qu’il en manquerait 23,5 cette année. Il fallait absolument arrêter cette hémorragie budgétaire et surtout ne pas continuer à la déplacer sur les trois ans à venir.
La mesure a été remplacée par ce qui avait été annoncé et je peux le confirmer, l’enveloppe budgétaire qui avait été prévue pour la PEC mais qui n’était pas à la hauteur des besoins est bien reconduite pour les 3 ans à venir sur le budget. Simplement, comme la « PEC » n’existe plus, cet argent sera re-distribué par le biais de bourses.

0

Les Etats généraux de la Démocratie Territoriale. Claudine Lepage: Un rendez vous républicain exemplaire et l’occasion de contribuer à la réforme de l’AFE.

Les Etats généraux de la Démocratie territoriale se sont déroulés au Sénat et à la Sorbonne ces 4 et 5 octobre.
Le bureau de l’Assemblée des Français de l’étranger et le        Président de la commission  des Lois  et Règlements y été conviés et, avec Jean-Yves Leconte et Richard Yung, nous avons saisi l’occasion de ces journées dédiées à la démocratie de proximité pour déposer, auprès du groupe socialiste du Sénat, deux projets de propositions de loi.  Notre collègue du groupe Europe-Ecologie-Les Verts, Kalliopi Ango-Ela, ne pouvait s’associer à cette démarche mais a bien entendu été tenue informée de son déroulé.

– L’une est relative à l’élection des conseillers de l’Assemblée des Français de l’étranger et des délégués de circonscription 
– L’autre tend à ériger un établissement public dénommé « établissement public pour les Français à l’étranger »

Cette action constitue notre contribution au débat lancé par les états généraux de la démocratie territoriale, dont la séance plénière, a été ouverte par le Président de la République (lire son allocution ici) et le Président du Sénat (lire son discours ici). Elle s’inscrit dans la continuité des engagements pris lors des campagnes électorales du printemps 2012 et des travaux de l’Assemblée des Français de l’étranger de septembre 2012.

Avec cette contribution, nous souhaitons proposer une réforme de l’Assemblée qui tire les conséquences de la représentation parlementaire complète des Français du monde dans les deux chambres du parlement et qui rende cette Assemblée plus visible et avec de réelles responsabilités dans la définition et la mise en œuvre des politiques publiques vis-à-vis des Français à l’étranger.

lire la suite

Source: Neuhausen Café. Le blog de Claudine Lepage. Sénatrice PS des Français établis hors de France