Les infrastructures, un des thèmes majeurs de la Semaine française


À l’occasion de la Semaine française qui aura lieu du 23 au 27 novembre à Hanoi, Marc VILLARD, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Française au Vietnam a accordé au Courrier du Vietnam une interview sur cet événement.

Pourriez-vous nous faire part des activités des entreprises franco-vietnamiennes dans le cadre de la Semaine française au Vietnam ?

La Semaine française au Vietnam est aujourd’hui devenue l’un des évènements français « business to business » les plus importants au monde avec une centaine d’entreprises françaises participantes sur les deux dernières éditions de Hanoi et de Hô Chi Minh-Ville.

Le succès de cette semaine démontre bien le fort intérêt des entreprises françaises pour le Vietnam et leur volonté d’établir des partenariats gagnants/gagnants. La spécificité de la Semaine française repose sur une sélection pointue des participants français, puisque seuls les leaders des secteurs qui font la notoriété de la France seront présents lors de cette manifestation. Dix secteurs d’activité représentés à la Semaine française 2010 : institutionnel, sciences et espace, services, industrie, énergie et environnement, BTP, métiers de la bouche, beauté – santé, hautes technologies et transport.

Quels sont les objectifs de la 3e édition de la Semaine française au Vietnam ?

Les objectifs sont toujours les mêmes : donner plus de visibilité aux entreprises françaises, à leur savoir faire et à leurs produits, leur permettre de découvrir le marché et les entrepreneurs vietnamiens mais aussi d’offrir aux entrepreneurs vietnamiens et au grand public une occasion de venir à la rencontre de nos entreprises.

Nous espérons renforcer la présence française au Vietnam, renforcer les liens entre nos entreprises et les entrepreneurs vietnamiens. Nous espérons que les entreprises françaises, qui participeront à l’exposition multisectorielle et au forum d’affaires, trouveront leur partenaire vietnamien pour leur implantation et leur développement au Vietnam. De même, nous espérons que nos visiteurs vietnamiens, qu’ils soient professionnels ou grand public trouveront lors de ces rencontres les partenaires ou les produits qu’ils recherchent.

La Chambre de Commerce est à l’origine des différentes éditions des Semaines françaises 2005 et 2008 et s’est efforcée de réunir autour d’elle tous les acteurs du commerce extérieur français. Elle n’aurait notamment pu monter cet évènement sans l’appui financier d’UbiFrance qui subventionne cet évènement et permet à des entreprises venues de France d’y participer. De même le soutien de l’ambassade de France, et des services économiques est nécessaire pour donner à cet évènement toute l’ampleur nécessaire et s’assurer de la participation du secrétaire d’État au commerce extérieur. L’appui des conseillers du commerce extérieur de la France est aussi un atout et enfin un tel évènement ne saurait avoir le retentissement souhaité si nous n’y associons pas la VCCI et les associations professionnelles vietnamiennes.

Pourquoi le développement des infrastructures constitue le sujet principal de cette activité ?

Les infrastructures de transport sont un enjeu majeur pour le développement économique du Vietnam. Face à l’ampleur des projets à réaliser au Vietnam, (d’après le ministère des Transports, 72,8 milliards de dollars seraient nécessaires d’ici 2020), et en prévision du désengagement progressif des bailleurs de fonds, le financement des infrastructures devrait reposer de façon croissante sur les partenariats publics privés et les investissements privés. Cet enjeu majeur pour cette puissance du Sud-Est asiatique est aussi un enjeu économique pour la France, puisqu’elle possède un savoir-faire reconnu dans les secteurs de la construction, de l’aéronautique et des transports routiers, maritimes et ferroviaires. C’est pour cette raison que l’accent de la Semaine française au Vietnam 2010 a été mis sur les infrastructures avec de nombreuses conférences organisées sur le sujet et un grand nombre d’entreprises participantes de ce secteur.

Que pensez-vous des relations commerciales et d’investissement entre le Vietnam et la France ?

La France, qui a été l’un des premiers pays occidentaux à soutenir le Vietnam dans sa politique de rénovation, entretient une relation étroite avec ce pays. Elle est un partenaire privilégié du Vietnam et son interlocuteur principal en Europe. A titre d’exemple, en 2009, lors de la dernière visite du Premier ministre français, le Vietnam et la France ont signé 18 accords de coopération d’une valeur de 9,5 milliards de dollars américains afin de promouvoir le commerce et les investissements entre les deux pays. La France est aussi un des plus importants employeurs au Vietnam. La Semaine française sera l’occasion unique pour les entreprises vietnamiennes de trouver des partenaires commerciaux sur le marché français et ainsi de développer leurs exportations vers l’Europe.

Qu’est-ce que les entreprises françaises attendent du marché vietnamien ? Quelles sont vos évaluations sur l’intérêt des entreprises vietnamiennes pour la Semaine française à Hanoi ?

Le Vietnam représente un potentiel immense pour les entreprises françaises puisqu’il offre à la fois un marché de consommation important, une base en Asie pour développer le commerce sur la région asiatique et un environnement très favorable pour les investissements étrangers.

L’intérêt des entreprises vietnamiennes à participer à la semaine française 2010 est plus qu’évident, puisque c’est l’occasion de rencontrer des décideurs français de différents secteurs et ainsi développer l’activité commerciale de leurs entreprises en exportant en France ou en produisant pour les entreprises françaises.

Le Vietnam et la France sont unis depuis très longtemps par des relations amicales fortes qui doivent se traduire par un renforcement de nos coopérations commerciales et industrielles.

Quelles sont les activités de la CCIVF dans le temps à venir pour renforcer les échanges entre entreprises des 2 pays ?

La CCIFV a pour rôle principal de faciliter et développer les échanges économiques franco-vietnamiens et ainsi d’établir des partenariats dans les affaires entre les deux pays. La Chambre de Commerce de France organise chaque année pas moins de cinq délégations d’entreprises vietnamiennes en France et compte bien encore développer cette activité, forte économiquement et symboliquement. Nous assistons dans l’autres sens environ 100 entreprises françaises dans leur recherche de partenaires vietnamiens. Nous réalisons également environ 30 séminaires de promotion du Vietnam en France pour inciter les entreprises françaises à plus travailler avec le Vietnam. Sur place, la CCIFV anime chaque année la communauté d’affaires française en organisant près de 50 évènements entre des entrepreneurs français et vietnamiens, cela dans l’unique but d’améliorer les relations amicales et économiques entre les deux nations.

Propos recueillis par Trinh Thi Chi
(22/11/2010)

Article original – Le courrier du vietnam